Le cancer du rein et le cancer de la vessie (pronostic, causes, symptômes) (in french)

Le cancer du rein est le troisième cancer urologique après celui de la prostate et de la vessie. Touchant davantage les hommes, il est en constante augmentation. Le cancer de la vessie est relativement fréquent. Il touche environ 10 000 personnes par an, majoritairement des hommes âgés de 50 à 70 ans. Il n’y a pas de cause unique aux cancers du rein et de la vessie. Les facteurs de risque les plus connus à ce jour restent le tabac et l'exposition aux produits chimiques. Et comme pour tous les types de cancer, plus tôt la maladie est découverte, plus grandes sont les chances de guérison.

 

 

     

[Image]




 

Graphiques et statistiques

 

Le cancer du rein représente 2.5 % des cancers de l’adulte. Son incidence est en Suisse de 11 pour 100'000 soit environ 550 nouveaux cas par an. L'âge moyen du diagnostic est de 62 ans. Le sex-ratio est de 2 hommes pour 1 femme.

Le cancer de la vessie représente 3.6 des cancers de l'adulte. Son incidence est en Suisse de 16 pour 100 000 soit 800 nouveaux cas par an.

[Image]
[Image]

Pronostic

Le cancer du rein représente 2.4 % des décès par cancer (2.5 % chez l’homme et 2,3 % chez la femme) . A Genève (CH), il est la 12ème cause de décès par cancer chez la femme et la 11ème chez l’homme .

Le cancer de la vessie représente 3.8% des décès par cancer (5.4% chez l'homme et 2.6% chez la femme). A Genève (CH), il est la 10e cause de décès par cancer chez la femme et la 6ème chez l'homme.

Mécanismes

Il existe plusieurs types de cancer du rein. Le plus fréquent est l'adénocarcinome (atteinte des cellules rénales).

Pour ce qui est du cancer de la vessie, certains se limitent à la couche de cellules qui revêtent sa paroi interne (tumeurs superficielles ou papillaires), alors que d'autres types sont issus des couches profondes de cette paroi et sont plus difficiles à traiter (cancers invasifs).

Symptômes

Les signes et symptômes décrits ci-dessous ne sont pas nécessairement annonciateurs d'un cancer. Pour en avoir le cœur net, il est important de consulter un médecin.

Pour le cancer du rein:

  • bosse ou masse perceptible dans région de l'abdomen (pour le cancer du rein mais peu fréquente dans les cas de cancer de l'uretère)
  • présence de sang dans l'urine
  • douleur lombaire ou sur le côté de l'abdomen ou sous les côtes

Pour le cancer de la vessie :

  • fréquente envie d'uriner
  • retard à la miction (difficulté pour commencer à uriner)
  • spasmes de la vessie
  • douleur ou sensation de brûlure pendant la miction (algurie)
  • infections répétées des voies urinaires

Méthode de diagnostic

 

Tests permettant d'effectuer un examen approfondi des organes, des tissus et des os : Radiographie par rayons X - échographie (ultrasons) - scanner - imagerie par résonance magnétique (IRM) - scintigraphie osseuse.

[Image]
Echographie montrant une tumeur du rein (voir pointillé)

[Image]
Coupe Scanner révélant un cancer du rein gauche
[Image]
IRM montrant un cancer du rein gauche

Une biopsie afin d'établir avec certitude un diagnostic de cancer. Elle consiste à prélever des cellules ou des tissus de l'organisme afin de les examiner au microscope.
L'
urographie ou la pyélographie permettent, après injection de colorants, de visualiser le contour des reins, des uretères et de la vessie et d'examiner les artères qui fournissent le sang aux reins.

Traitement

Cystoscopie combinée à une fulguration ou à un traitement au laser: destruction des tissus malins par un courant électrique (fulguration) ou par un faisceau de lumière spéciale de haute énergie (rayon laser). Ce traitement, qui doit être répété à plusieurs reprises, peut remplacer la chirurgie dans les cas de tumeurs superficielles ou papillaires de la vessie.

Hormonothérapie : Administration d'hormones, sous forme de comprimés ou d'injections, afin de réduire la taille d'une tumeur rénale.

Traitement chirurgical (ablation totale ou partielle d'une tumeur et de certains tissus avoisinants), radiothérapie (destruction des cellules cancéreuses par des rayons X de haute énergie) et/ ou chimiothérapie (administration de médicaments empêchant le développement et la propagation des cellules cancéreuses).

Causes du cancer

Il n'y a pas de cause unique des cancers du rein et de la vessie mais des facteurs de risque :

  • âge (le cancer du rein et de la vessie sont diagnostiqués surtout après 50 ans)
  • sexe (le cancer du rein et de la vessie touchent plus d'hommes que de femmes)
  • tabagisme
  • obésité
  • utilisation prolongée de la phénacétine, un analgésique
  • dialyse de longue durée (pour le cancer du rein)
  • exposition à des fours à coke métallurgique dans l'industrie sidérurgique
  • mutation génétique
  • Le risque de cancer du rein serait également plus élevé chez les travailleurs en contact avec de l'amiante de même que chez les personnes ayant été traitées par certains types de radiothérapies qui ne sont plus utilisés aujourd'hui.
  • exposition à certains colorants dans l'industrie chimique (cancer de la vessie)
  • bilharziose (cancer de la vessie en Afrique et en Asie) : infection parasitaire à schistosomiase

Important : les cancers du rein et de la vessie peuvent parfois apparaître en l'absence de tous ces facteurs de risque.

Liens

Références

 

bandeau bottom
 

Documentation

Stickers